:: Forum fermé ::
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour aux sources

Aller en bas 
AuteurMessage
Megumi Sakata
・◕ ∞ ◕・ ~ Bird ~
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 28
Localisation : Dans un arbre ou au Dojo
Age Rp: : 20 ans
Pouvoirs: : Facultés félines
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Retour aux sources   Mar 12 Mai - 20:42

[ hrp : J'ai décidé de changer quelques détails de ce premier post rp en espérant qu'il attire plus et qu'il colle plus à l'histoire ]

Derrière un bâtiment vieilli et saccagé par les voyous de la ville avec des tags dont on avait du mal à connaître la signification. Des sans-abris avaient passé quelques nuits ici. Des bouteilles d'alcool et des cannettes de bière jonchaient le sol du grand hall qui avait vu tant d'élèves défiler autrefois. Tout était calme, mis à part des miaulements de chats errants, certainement eux qui ont causé la fuite de ces sans-abris à cause de leur grand nombre. En effet, les chats semblaient avoir envahis le hall pour faire partir les gêneurs en arrivant en masse. Bien entendu, personne ne voulait croire ces fous au visage cramoisi à cause de leur consommation d'alcool. Mais il fallait que cela cesse. Tout cela était prémédité par une personne. Elle seule pouvait demander à tous ces chats de se réunir dans cet endroit lui rappelant autant de souvenirs... D'ailleurs, la voilà qui approche.

Une sihouette entra dans l'enceinte de l'institution. Quelques chats, les sentinnelles, vinrent à sa rencontre en miaulant de joie et se frottant contre les jambes de l'inconnue. Car oui, c'étaient les jambes graciles d'une jeune femme cachée sous un imperméable gris, un chapeau noir et des lunettes de soleil. Cette personne caressa les chats pour les féliciter de leur travail. Sentant elle-même qu'il n'y avait plus personne, elle retira son chapeau ainsi que ses lunettes. Des cheveux blancs, des yeux rouges et des oreilles de chat... Evidemment cela ne pouvait être qu'elle ! Megumi la Neko venait de faire son apparition dans l'institution après deux ans. Deux années déjà s'étaient écoulée depuis qu'elle avait franchi pour la première fois cette porte d'entrée couverte de tags à présent. La Neko fut prise d'une grande émotion en voyant cette institution bafouée par la négligence humaine et la bêtise des jeunes gens en perdition. Mais au lieu de se rendre à l'intérieur du bâtiment, Megumi préféra aller directement au jardin. Mais lui aussi avait ressenti les effets de la négligence. Il n'y avait plus aucune fleur. Seules les mauvaises herbes et les arbres semblaient survivre. Cela en était trop pour elle, Megumi se mit à verser des larmes. Bientôt, un groupe de chats vint à sa rencontre pour la consoler.

Bien des personnes étaient parties de l'institution. Celui qu'elle regrettait peut-être le plus était sans nul doute leur professeur de défense, Snake, qui lui avait appris tant de choses qu'elle n'oubliera jamais. Il était parti un jour sans prévenir personne. D'ailleurs, tout le monde semblait s'être volatilisé ainsi. Même elle n'avait pas voulu chercher à rester et s'est lamentablement enfuie, car pour elle ce n'était rien d'autre qu'une fuite. Tous les jours elle regrettait toutes ces personnes qui l'avaient accompagné à son épanouissement. Depuis quelques jours, elle ressentait le besoin de revenir à cause d'un changement dans son comportement. La Neko espérait trouver ici les réponses et l'apaisement qu'elle attendait. Mais cela semblait être mal parti...


"Pourquoi... pourquoi a-t-il fallu que cela se passe ainsi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime Chevalier
・◕ ∞ ◕・ ~ Bird ~
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 23
Localisation : Japon
Age Rp: : 19 ans
Pouvoirs: : Double conscience
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Retour aux sources   Mar 12 Mai - 22:22

[ Maxime – Éveillé Maalik - Endormit ]


- Je suis désoler, je suis tellement désoler Monsieur Thang ... Je vais tout nettoyer

C'était une journée ordinaire pour le maigre être qu'était Maxime Chevalier, il travaillait maintenant pour un minuscule restaurant où l'on servait des mets japonais ordinaires. Il avait comme tâche de laver les ustensiles et de sortir les poubelles. Et même s'il s'avérait être un travail plutôt facile, il y avait fallu encore que tout dérape. Maalik avait eu une brillante idée de laisser près de son jumeau le contenant d'ordures pour faciliter le transport mais l'odeur qui lui venait aux narines en plus de celle du savon à vaisselle fut trop affreuse. Vous avez sûrement deviner que notre jeune ami avait eu un haut le cœur et avait osé gerber dans l'évier qui lui servait d'outil de travail. Son patron n'était pas très content , sans doute qu'il était plus soucieux de l'état de ses ustensiles que la santé d'un de ses employés. On en était donc là, Maxime se tenait le ventre et s'efforçait de ne pas laisser sortir tout ce que contenait son estomac sur le tablier de Monsieur Thang. Car ce dernier était déjà furieux contre lui , il devait lui aussi se retenir de quelque chose puisqu'il regardait avec intensité les couteaux de cuisine. L'homme décida pourtant de remercier le gamin et de le jeter hors de son commerce à coups de pied. Maxime s'écroula sur le sol sale d'une ruelle pour reprendre ses esprits , mais surtout pour calmer son mal de coeur. Une chance que son double n'était pas éveillé , il l'aurait punit lui aussi. Misérable , le jeune homme fouilla dans son vieux jean et en sortit un mouchoir avec lequel il put laver sa bouche. Ses grands yeux se levèrent vers quelque chose qui gigotait au dessus de sa tête, un rat . Un gros rat géant en fait . Les yeux écarquillés jusqu'à en avoir mal, Maxime trouva dans le peu d'énergie qui lui restait, la force de se hisser hors de porter du rongeur . Celui-là devait être aussi affamer et sale que lui. En fait, il ne devrait même pas en avoir peur puisqu'il s'agissait d'un compatriote du malheur. Mais la frayeur qu'il éprouvait à propos de presque tout l'en dissuada. Boitant, le maudit s'échappa de la ruelle et jeta un coup d'oeil las vers les passants. Tout le monde semblait si joyeux … Si confortables dans leurs chemises. La dernière fois qu'il avait été confortable remontait à … Oui, l'institut. Cet endroit l'avait héberger un temps, procurer du pain et des vêtements propres. Ce qu'il aurait donner pour qu'il ait eu un autre don. Un don qui ne l'aurait pas obliger à déserter l'endroit. Mais faire du mal aux autres pour son propre bien-être n'était pas dans sa nature. Il préférait se sacrifier pour éloigner la bête qui l'habitait.

* Mais j'y pense ! Je suis sûr d'avoir entendu à quelque part qu'elle était close, je pourrais peut être aller y faire un tour, histoire de me remémorer des choses. Ah , mais si c'est habiter je vais avoir l'air malin ! Bon, juste un coup d'oeil après quoi, je me cherche un nouveau travail *

Prenant un air mal assuré, le jeune homme s'aventura dans la ville avec appréhension. Il recherchait toujours des points de repère lorsqu'il trouva la grande édifice, le manoir . Son corps s'arrêta de lui obéir, il s'immobilisa en plein milieu de la route et leva une tête impressionner vers l'établissement. Les mûrs étaient sales, le quartier pauvre et décharné mais l'aura accueillant de l'endroit était toujours fonctionnel . Ce n'était pas une belle journée aujourd'hui du point de vue des météorologue mais pour lui , elle venait d'ensoleiller malgré les gros nuages noirs du ciel gris. Sans entendre les injures que lui lançaient les automobilistes qu'il bloquait de son frêle corps , il s'élança vers la maison des monstres avec innocence. Il ne savait pas pourquoi mais il avait comme l'impression que s'il franchissait cette porte, tout deviendrait clair pour lui , il aurait la force de combattre son mal … Mais lorsqu'il pénétra dans le grand hall où flottait une légère odeur de moisissure, il fut déçu un peu. L'endroit était en fait terrifiant, comme une maison hanter. Mais alors qu'il s'apprêtait à déguerpir en hurlant comme une vraie poule mouillée, il sentit quelque chose lui frôler la jambe. Sans demander son reste, il déploya tout le potentiel de ses poumons pour s'écrier avant de franchir la porte d'entrée. Sous le poids de l'épouvante peut-être, il se trompa de portail et atterrit dans le jardin. Blanc comme un linge, bien que cela fut une normalité chez lui , il tourna sa tête de tout les sens avant de la crisper devant lui. Ses grands yeux dilatés se posèrent alors sur la personne qu'il venait à peine de remarquer. Des oreilles de chat... Avant qu'il ne put pousser un autre cris , il avala sa salive et se remémora que les maudits n'étaient pas tous d'apparence humaine. Tremblant, il s'approcha d'elle pour se rassurer. La demoiselle dit quelque chose qu'il eut l'audace surprenante de lui répondre.

- J'aimerais moi aussi en avoir la réponse ...


Dernière édition par Maxime Chevalier le Mer 13 Mai - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi Sakata
・◕ ∞ ◕・ ~ Bird ~
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 28
Localisation : Dans un arbre ou au Dojo
Age Rp: : 20 ans
Pouvoirs: : Facultés félines
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Retour aux sources   Mer 13 Mai - 16:53

Lorsque le nouveau venu fit son entrée au sein de la propriété, les chats l'épiaient de loin afin de voir s'il était de nature mauvaise, un humain, ou même un maudit. Ils sentaient très bien un pouvoir en lui mais ne savaient pas définir s'il était bon ou mauvais. C'est pourquoi ils le laissèrent rentrer, tout en faisant bien attention de ne pas le perdre de vue. Alors qu'il avançait, quelques chats le suivirent sans bruit jusque le hall d'entrée délabré. Ce curieux personnage n'avait pas beaucoup de sang froid, il avait l'air si fragile. L'un des chats alla à sa rencontre et se frottant contre ses jambes. Mais tous se sauvèrent lorsque le mystérieux jeune homme poussa un cri à en réveiller les esprits et se précipiter dans le jardin.

Quant à Megumi, elle avait elle aussi ressenti la présence d'une personne dont l'odeur lui était familière... un maudit ! Elle en était sûre et certaine ! Tandis que les humains ordinaires utilisaient la lumière afin de voir ce reflet argenté dans leurs yeux, la Neko était peut-être une des rares à les percevoir à l'odeur. En même temps, elle n'était plus vraiment humaine mais plutôt une hybride ayant un sixième sens extrêment développé de par la nature de l'âme qui someillait en elle. Elle s'était tournée face à la porte du hall menant du jardin par laquelle ce jeune homme surgit en criant, totalement apeuré par si peu. Il la remarqua et porta une certaine attention à Megumi dont les pupilles étaient complètement contractées. Elle le scupta quelques instants et pausa un pied en arrière, comme un début de garde en arts martiaux. Cette personne possèdait une entité maléfique qui ne lui faisait pas confiance. C'était tout à fait perceptible pour quelqu'un comme elle. D'ailleurs, les chats le ressentirent immédiatement et commencèrent à hérisser le poil comme pour intimider cet intru qui avait perturbé la tranquillité des lieux. Megumi pensa alors qu'il ne pouvait être pas si mauvais que cela puisque l'âme de cette personne ne parlait pas, mais laissa son hôte lui adresser la parole. La Neko, d'une voix claire et ferme lui parla.


"Qui es-tu ? Et que fais-tu ici ?"

A première vue il n'avait pas élu domicile ici, l'odeur de moisissure n'était pas présente sur ses vêtements. Il avait l'air frêle, fragile de part sa minceur mais la Neko préféra se méfier. Elle aussi était mince et pourtant elle pouvait se révèler comme étant une adversaire redoutable au combat au corps à corps qu'elle connait si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime Chevalier
・◕ ∞ ◕・ ~ Bird ~
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 23
Localisation : Japon
Age Rp: : 19 ans
Pouvoirs: : Double conscience
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Retour aux sources   Jeu 14 Mai - 19:47

Des chats, des chats... Il y en avait partout ! C'était le royaume des chats, il en était sûr. La fille qui se tenait devant lui et qui semblait sur le point de l'attaquer devait être la reine des chats. Ces animaux devaient avoir en tête de le tuer et de le manger ! Haaa, non , de se servir de lui comme esclave. Maxime avait toujours eu cette manie de s'affoler pour un rien mais quand ça devenait réellement dangereux c'était encore plus intense. Son système nerveux suppliait au reste de son organisme de se rouler en boule et de faire le mort mais sa raison eut pour une fois le dessus. S'il faisait ça, les chats auraient le champ libre pour aller détruire la terre, en commençant par lui . Donc, la meilleure façon de les apaiser et de devenir un vrai Captain America, c'était toujours de discuter avec leur chef. Tremblant , le jeune homme secoua la tête avec un rire un peu trop nerveux.

- Je me suis juste un peu perdu ! Pas la peine de vous déranger haha, je vais sortir en un rien de temps et je ne dirai à personne se que vous faites. J'ai rien contre les sectes moi , je sais même pas se que c'est ! Haha , ne me tuez pas enh .

Angoisser, il réussit pourtant à entendre et même à comprendre ce que la plus humaine des félins qui l'entouraient lui dit . Le maudit lui fit un sourire mal assuré et lui répondit de sa voix faible avec de la difficulté. En fait, il prenait un peu de temps pour se souvenir de son nom et de qui il était tout en surveillant avec anxiété les spectateurs couverts de poils. Il avala sa salive avec un bruit sourd.

- Je … Moi ? Maxime , Maxime Chevalier . Je … je suis euh …. Ce que je fais ici , ben en fait c'est drôle mais …. J'ai déjà habiter ici un jour et eum, je voulais juste voir se que c'était devenu. Je ne voulais pas vous déranger . Je suis vraiment, vraiment désoler et euh … Je ….

Cherchant ses mots encore et encore, il se mordit la lèvres inférieure avec haine . Pas envers la demoiselle mais envers sa timidité maladive. Finalement , il s'inclina maladroitement devant son interlocutrice d'une manière plus ou moins loufoque étant donner de la situation. En fait, c'était plutôt misérable qu'autre chose qu'il en soit à s'incliner pour pouvoir s'excuser . Bien sûr, ça c'était que dans sa manière de penser, pour lui , tout le monde valait mieux que lui .

- Je m'excuse . Je vais vous laisser tranquille

Les yeux clos et les sourcils froncés, il attendit qu'elle réagisse à sa maladresse avec appréhension . Allait-elle le frapper pour son impertinence ? Ouf, il aurait peut être dû attendre un peu avant de se pencher de nouveau, son estomac remettait ça. S'il vomissait ici, il allait être trop gêner pour revenir dans ce quartier voir même dans cette ville. Heureusement, il était habituer d'encaisser des choses, il pouvait se retenir de faire un dégât par terre comme d'aller aux toilettes. Suffisait de penser à autre chose, comme à la réaction de la demoiselle envers lui . La réaction des chats aussi , de leurs griffes. Brr, il avait la trouille. Maxime n'était pas le plus courageux des hommes, il fallait lui accorder. La nature n'avait pas vraiment été clémente envers lui côté musculature. De même que dans tous les domaines en y réfléchissant, ah non … Il avait toujours été douer en Mathématique. Hé ho, on revient au moment présent s'il-vous-plait ! Le jeune homme respirait trop rapidement, le suspens le tenait en haleine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi Sakata
・◕ ∞ ◕・ ~ Bird ~
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 28
Localisation : Dans un arbre ou au Dojo
Age Rp: : 20 ans
Pouvoirs: : Facultés félines
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Retour aux sources   Jeu 14 Mai - 21:19

Il faisait vraiment peine à voir. Ce jeune homme semblait être tout particulièrement perturbé par le nombre de chats qui entouraient la Neko. D'ailleurs ses déplacements se soldaient toujours par une invasion de chats. Dans sa ville natale, ils devaient se cacher car attiraient beaucoup l'attention. Megumi pouvait bien comprendre qu'on ait peur de chats méfiants, notamment à la vue de leur nombre, mais elle savait parfaitement qu'ils ne feraient rien si elle n'était pas en danger. A ce moment précis ce n'était pas vraiment le cas avec cet inconnu qui tremblait comme une feuille et qui s'exprimait tant bien que mal par saccades.

Ainsi il croyait avoir affaire à une secte... Un gourou Neko et des chats adeptes, voilà une bien étrange image qu'il avait là ! Megumi ne put s'empêcher d'esquisser un sourire en coin en écoutant la formulation de ce jeune homme. Il croyait même qu'elle allait le tuer. Quelle idée saugrenue !

*Et bien voilà un sacré numéro !*

Il réussit tout de même à lui répondre en se présentant. Ainsi il s'appelait Maxime, mais ce ne fut pas son prénom qui l'interpela. En effet, il prétendait avoir habité au sein de l'institution. Le visage de Megumi changea complètement. Si cela se trouvait, elle l'aurait très bien pu le croiser au détour d'un couloir ou bien même lors d'un cours ! Megumi baissa un instant la tête, passant la main dans ses cheveux. Un maudit était venu à sa rencontre, enfin ! Enfin une personne partageant le même secret qu'elle se retrauvait là, en face ! La Neko sentait l'émotion grimpait en elle et cela perturba les chats qui portèrent leur attention sur elle. Alors que le dénommé Maxime s'excusa une énième fois en s'inclinant devant elle, Megumi releva brusquement la tête et le regarda droit dans les yeux, un peu déboussolée par les aveux de celui-ci. Mais il les ferma bien vite, peut-être de peur qu'elle lui fasse quelque chose. Elle s'avança donc vers lui en sommant les chats de s'écarter un peu afin de ne pas l'apeurer de plus. Doucement, elle posa sa main blanche et délicate sur son épâule et parla d'une voix très douce afin qu'il puisse se détendre et se sentir en confiance.


"Pardonne moi ces paroles brusques... j'ai senti quelque chose en toi... qui dégage de mauvaises ondes..."

Toujours calmement, elle leva le voile sur son identité à son interlocuteur.

"Je suis Megumi Sakata. J'ignore si tu as déjà entendu parlé de moi, mais j'ai aussi vécu à l'institution il y a deux ans."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime Chevalier
・◕ ∞ ◕・ ~ Bird ~
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 23
Localisation : Japon
Age Rp: : 19 ans
Pouvoirs: : Double conscience
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Retour aux sources   Dim 31 Mai - 20:57

Oh , quelque chose de chaud venait de tomber sur son épaule . De la moisissure ? Manquerait plus que ça . Mais à l'impact, le jeune homme sursauta et faillit carrément trébucher. Il ouvrit ses trop grands yeux gris et les porta sur le visage de la demoiselle qui venait de lui répondre. Ce visage était si près qu'il sentait son haleine . Maxime s'attendait à un haleine de chat, poisson et foie mélanger ensemble mais il fut agréablement surpris de voir qu'il n'y avait aucune odeur de ce genre. Même, aucune. Ah, c'est toujours bien de voir que les gens n'ont pas encore délaissés l'hygiène personnelle. Bref, la maudite semble n'avoir aucune mauvaise intentions envers lui pour l'instant. Elle dit qu'elle a ressentit l'essence de Maalik en lui . Elle en a après son fardeau, pas après sa propre personne . Ouf, d'habitude c'est quand même lui qu'on attaque. La fille lui sourit et il décide d'avoir la politesse de lui en rendre un mal assuré. Vaut mieux être encore un peu prudent. Le garçon la laissa finir ce qu'elle voulait lui dire et l'écouta même avec une certaine fascination . Il ne comptait plus le nombre de jours qu'on ne lui avait pas fait la conversation gentiment. Son ancien patron lui reprochait toujours tout et Maalik n'était pas vraiment le colocataire idéal. Entendre une voix chaleureuse lui donnait un baume au coeur. D'autant plus que son sourire s'affermit et il lui répondit avec enthousiasme.

- Je fais cet effet à beaucoup de gens et aussi aux animaux , j'essaie de me tenir éloigner de tous êtres vivants pour cette raison . Mais vous , Megumi , ça doit être bien plus difficile que ce ne l'est pour moi que de vous cacher au reste du monde.

Pesant ses paroles juste après les avoir dites, Maxime se tendit de nouveau.

- Je suis désoler ! Ce n'est pas ce que je voulais dire. Moi je vous trouves normale , je veux dire... non ! Belle , oui , belle. Mais vos oreilles... Enfin , je … Désoler

Et pour la énième fois aujourd'hui, en direct de l'institution , Japon … Maxime Chevalier baissa la tête et souhaita l'enfoncer dans ses épaules, rouge comme une pivoine. Il fallait toujours qu'il dise une bêtise hum . Mais non , il ne voulait pas faire son numéro encore une fois à cette fille si gentille avec lui . La première depuis longtemps. Il releva la tête, toujours rougissant et se força à ne pas sombrer dans sa déprime. Il en avait marre de faire pitié aux autres et d'attirer l'attention sur lui.

- Je n'ai pas compris pourquoi cet endroit a fermer ses portes … Maintenant tout le monde se cache aux quatre coins du globe. Vous êtes la première maudite que je vois depuis deux ans et avec qui je peux parler .

Le jeune homme se tordit les mains en pensant à toutes les épreuves qu'il avait dû traverser. Les maudits munis de déformations apparentes ou d'ajouts de parts d'animaux devaient avoir la vie encore plus pourrie que la sienne. Parfois, il se demandait si c'était de sa faute à lui si l'institut avec sombrer. Après tout, Maalik avait rejoint les rangs de Frank et il n'avait rien fait pour l'en empêcher. Si seulement il pourrait remonter dans le passé et changer cette erreur. Pas se tuer car il était trop lâche pour s'enlever lui même la vie mais au moins s'endurcir pour contrôler son mal. Aller aux cours au lieu de flâner ailleurs . Mais personne ne semblait se souvenir de son visage , c'était peut-être mieux ainsi. De plus, il ne lui semblait pas avoir remarquer le joli minois de cette femme chat durant son séjour à l'institution. Il était vrai qu'il n'avait pas vraiment eut le temps de se faire de nouvelles connaissances avant que son double s'en prenne à ceux qu'il connaissait déjà.


Dernière édition par Maxime Chevalier le Dim 14 Juin - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi Sakata
・◕ ∞ ◕・ ~ Bird ~
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 28
Localisation : Dans un arbre ou au Dojo
Age Rp: : 20 ans
Pouvoirs: : Facultés félines
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Retour aux sources   Lun 1 Juin - 19:25

Le dénommé Maxime commençait enfin à se calmer malgrès le sourire forcé qu'il affichait à ses lèvres, certainement afin de répondre à celui de Megumi. Il avait l'air bien nerveux, mais cela semblait être tout à fait normal chez lui, c'était son tempérament. Bien que cela gène un peu les chats, la Neko arrivait encore à supporter ce qu'il dégageait. Si elle avait eu le même don qu'Emy, elle aurait sûrement fait un malaise, mais en général, Megumi se contentait de partir afin de retrouver un peu de sérénité. Mais ce n'était vraiment pas le moment de partir, du moins pas pour le moment. Il lui fallait à tout pris discuter avec ce maudit dont elle semblait ne pas en avoir souvenir. Cela lui permettrait justement de faire connaissance avec lui, et peut-être avoir quelques réponses à ses nombreuses interrogations.
La maudit se montra très compréhensif du fait que l'on ressente quelque chose de mal en lui. Mais il plaignait Megumi qui elle avait cette particularité physique tellement flagrante et tellement difficile à dissimuler. Peut-être est-ce le fait qu'elle soupira en regardant ailleurs avec une expression de désolation que Maxime s'empressa de s'excuser auprès d'elle tout en bafouillant et essayant de rattraper son erreur en la complimentant. Le geste était très maladroit, mais la Neko apprécia. Elle préféra le rassurer de suite sur ses paroles.


"Ne t'en fait pas... j'ai l'habitude à force... même à m'institution j'avais du mal à me cacher !"

Elle eut un petit rire qui avait pour but de détendre l'atmosphère. Mais il est vrai que même au sein de l'institution, ses particularités physiques commençaient à devenir un problème. Elle ne sortait que très rarement à cause de la panoplie qu'elle devait toujours porter afin de ne pas trop passer inaperçue car elle était trop chaude. Cela lui fait d'ailleurs mal aux oreilles lorsqu'elle enfile un chapeau ou un bonnet pour les camoufler. Puis vint notamment un problème de coeur... Elle était arrivée à un âge où les sentiments amoureux commençaient à jaillir. Mais la Neko se forçait à faire abstraction, persuadée que personne ne voudrait d'une fille comme elle, tellement différente et... particulière ! Et puis de toute façon, elle n'a jamais su ce qu'était d'aimer quelqu'un d'un amour profond. L'amitié était la seule forme d'amour qu'elle pouvait porter à quelqu'un.
Maxime lui fit part de ses questions à propos de la fermeture de cet endroit. Megumi porta son regard sur la bâtisse et soupira.


"Moi non plus je n'ai pas très bien compris pourquoi... tout le monde est parti petit à petit pour je ne sais quelle raison... Même moi qui suis partie à un moment je n'arrive toujours pas à me justifier sur mon départ. J'aimerai que tout cela ne se soit pas produit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime Chevalier
・◕ ∞ ◕・ ~ Bird ~
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 23
Localisation : Japon
Age Rp: : 19 ans
Pouvoirs: : Double conscience
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Retour aux sources   Dim 21 Juin - 7:04

Peut-être encore un peu , non plutôt sûrement , embarrassé par ses paroles envers la demoiselle, Maxime Chevalier commença à croire qu'il serait mieux pour lui qu'il s'en aille. Mais en fait, fuir à toutes situations était potentiellement stupide. Et justement, il était peut-être temps d'arrêter de faire des choses stupides . Le jeune homme étourdi sourit un peu plus à la femme chat qui lui pardonna son erreur. Bien qu'elle parut plutôt triste par ce fait de la vie, il préféra ne pas le remarquer. Après tout , ils étaient encore des inconnus . Oh et, dans son livre à lui il y avait des préliminaires à prendre avant de se mêler des affaires des autres. Genre, coucher avec elle. Mais qu'est-ce qu'il pensait là le pauvre !? Si seulement il aurait pu arrêter le temps pour se frapper avec une lampe, ça aurait été génial. Mais il y avait des choses un peu plus décentes que le fait de coucher avec quelqu'un pour la connaître. Car oui, l'envie d'apprendre à connaître cette jeune femme sonnait bien. C'était mieux que de laver de la vaisselles dans un restaurant rapide et au salaire minimum par dessus le marché ! Toussotant, un peu mal à l'aise par les confidences floues de sa nouvelle connaissance, il tenta quelque chose qu'il avait vu à la télévision du temps où il était à l'orphelinat.

- Et eum, vous venez souvent ici ?

Oh yeah, même pas une fausse note, tout parfaitement équilibré dans ses dires. Ah qu'il devenait fière de sa manière de parler tout d'un coup. Il faut dire aussi qu'il n'était pas le plus beau parleur du monde … Il n'était vraiment pas beau ni parleur en fait. Mais bon, cette fois ça semblait bon. Maalik avait toujours été meilleur pour parler aux filles. Bien que Maxime ne voulait vraiment pas séduire Megumi mais plutôt faire connaissance avec elle. M'ouais, ça sonnait un peu comme s'il était homosexuel mais il ne savait pas trop comment faire autrement que d'agir comme ça. Il n'était pas une star de télé réalité , juste un type normal qui n'avait jamais apprit à faire quelque chose de sa vie. Maalik avait de l'avenir dans l'empire du mal, lui c'était plutôt plongeur professionnel dans un restaurant de banlieue. Ou peut-être responsable suprême de la machine à café de l'entreprise la plus paumer au monde . À savoir, celle du tissage de torchon . Mais bon , tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir comme on dit. Non pas que être employer dans une usine de torchon soit quelque chose de rabaissant. Vous savez, il n'existe aucun sous métier, on a besoin de tout dans un monde. C'est plus beau avoir des torchons tissés que des vieux bouts de serviettes n'est-ce pas ? Haha … Oui bon , on revient à l'antenne. Maxime se tortilla les mains .

- Qu'est-ce que tu fais pour survivre , je veux dire.... Pour gagner ton pain . Je sais par expérience que être lâcher seul dans le monde est assez difficile.

Les yeux bleuâtres du maudit cherchèrent ceux de Megumi avec un peu de tristesse. Pas qu'il était dépressif ou suicidaire à cause de sa situation de pauvreté mais … Il aurait peut-être rêver à quelque chose d'un peu plus adéquat comme peut-être trois repas par jour.

- Désoler si c'est indiscret, je suis un peu maladroit avec les mots...

...Et avec toutes les autres choses présentes sur terre en ce moment, juste pour préciser. Parfois, il y avait cette fille qui lui revenait en tête. Un fille avec des cheveux roses et longs qu'il avait dut attacher à une chaise pour le compte du chef de Maalik. Frank quelque chose. Il se demandait ce qu'elle était devenue, si elle était morte dans d'atroces souffrances … Il y avait aussi Emy , la fille qui avait ressentit son mal en premier, c'était aussi la première personne qu'il avait rencontrer. Puis il y avait eu Chii, une relation qui n'avait pas vraiment pu se développer. Maxime se demandait si la fille avec qui il parlait avait eu les mêmes connaissances que lui sans même qu'ils se soient jamais croiser dans un corridor de l'institut. C'était bizarre tout de même comment cet univers était construit, non ? Ne jamais rencontrer son voisin alors qu'il pourrait vous apprendre tant de chose sur vous et sur vos proches. Peut-être était-ce une sorte de peur , d'agoraphobie. La peur de rencontrer d'autres personnes intelligentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi Sakata
・◕ ∞ ◕・ ~ Bird ~
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 28
Localisation : Dans un arbre ou au Dojo
Age Rp: : 20 ans
Pouvoirs: : Facultés félines
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Retour aux sources   Ven 24 Juil - 10:59

Megumi avait levé la tête vers la corniche qu'elle avait l'habitude de prendre afin de se rendre dans n'importe quelle salle de cours lorsque la sonnette et le haut parleur de l'institution retentissaient afin d'annoncer qu'un cours allait commencer. Elle restait souvent dans cet arbre, là juste devant eux, et prenait un malin plaisir à bondir jusqu'à cette corniche et d'arriver par la fenêtre. C'était non seulement plus court, mais aussi plus spectaculaire, lui offrant une entrée très remarquée par ses professeurs. D'ailleurs, que sont-ils devenus ? Elle se demandait si Snake, le professeur avec qui elle était le plus proche, avait rejoind l'armée. Elle se remémora alors la fête de bienvenue où ils avaient dansé tous les deux, ne remarquant même pas que tous les autres élèves étaient partis. Cela pouvait parfaitement ressembler à une relation plutôt ambigüe, mais la Neko avait du mal à dicerner les sentiments plus puissants que ceux de l'amitié. L'idée même d'une relation amoureuse avec quelque personne que ce soit avait d'ailleurs été complètement effacée de son esprit. Après tout, qui voudrait d'une fille avec une apparence de chat ?
Maxime la fit revenir à la réalité, elle se perdait de plus en plus dans ses pensées.


"Non... c'est même la première fois que je reviens ici depuis mon départ... J'aurais espérer revoir certaines personnes en particulier pour leur parler de... non laisse tombé cela n'a aucune importance !"

La Neko lui adressa un sourire gêné, ne voulant pas divulguer ce qui la tracassait depuis quelques temps. Elle aurait aimé retrouver une personne qui aurait pu l'aider à canalyser de nouveau cette chose qui sommeillait en elle, un instinct animal beaucoup plus fort que celui qu'elle avait déjà depuis sa transformation. Plus agressive, plus de temps pour revenir à elle, Megumi sentait qu'elle ne tiendrait plus longtemps comme cela. Il lui fallait à tout prix qu'elle revoit quelqu'un de son entourage pour se confier. Maxime était bien là, mais ils ne s'étaient jamais parlés auparavent. Celui-ci semblait toujours aussi maladroit avec elle. Evidemment, il lui posa LA question, comment elle faisait pour vivre cachée, en dehors de l'institution. Megumi soupira avant de lui répondre.

"Et bien je n'ai pas d'abri fixe déjà, j'en ai un peu partout dans la région et je change régulièrement d'endroit. Je chasse beaucoup pour me trouver à manger. Je mange principalement de la viande à cause de... enfin tu vois ce que je veux dire."

Depuis quelques mois, la jeune femme ne mangeait plus aucun fruit ou légume, mais uniquement de la viande qu'elle chassait avec sa troupe de chat. Gibiers, volailles de basse-cours, poissons... tout ce qu'un chat pouvait manger.

"... et pour ce qui est des vêtements ce sont les miens, mais dans certaines cachettes j'ai entreposé des tenues de militaires que j'ai récupéré sur les champs de bataille."

Et oui, Megumi volait des morts tombés au combat. Combien de fois elle cru voir le visage d'un de ses camarades ! Mais elle constatait avec soulagement que cela n'était qu'illusion. Cependant elle ne voulait pas lui parler de toutes ses armes et munitions entreposées... du moins pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour aux sources   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux sources
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Institution :: • Institution || Rez-de-Chaussée • :: Jardin.-
Sauter vers: