:: Forum fermé ::
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Okayo

Aller en bas 
AuteurMessage
Océane Sitsé
。◕ w ◕。 ~ Admin ~
avatar

Féminin Nombre de messages : 938
Age : 28
Localisation : Sur les chemins poussièreux.
Age Rp: : 18
Pouvoirs: : Contrôle des songes
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Okayo   Mer 30 Juin - 15:50

Avis aux membres qui passeraient encore par là.... Pas sûr que y en aient beaucoup mais qui ne tente rien n'a rien~ Avec Liko nous avons ouvert un forum ( oui oui, encore un, mais celui là il est vieux, un peu comme ce bon vieux forum l'institution. ) Donc si le coeur vous en dit nous serons ravie de nouveau poster avec vous.

- Prologue -


Il existe une histoire vielle de cent ans, qui relate une malédiction. La nôtre.

Des mains suspendues dans le vide, rattachées à rien d’autre que cet espace translucide, pas de corps, seulement des mains. Et des hommes vêtus de vestes noires, qui tendent leurs paumes pour saisir ces mains qui disparaissent telles la fumée dans l’air. Si nous n’avions pas fui ce cauchemar, en serions nous là où nous en somme aujourd’hui? Si nous avions saisis cette main qui semblait vouloir nous aider? Aurions-nous disparu nous aussi?


Combien somme-nous à avoir fait ce rêve étrange? Combien somme-nous à avoir fui plutôt que saisi la main qu’on nous tendait ? Je me rappelle comme tant d’autres avoir couru pour échapper à ces hommes menaçant. Je bousculais les corps, heurtais les murs, j’apercevais ces mains sans corps, sans identité et j’avais peur, une étrange sensation, comme un poids sur le cœur. Ce n’est que lorsque je suis arrivée au bord de cette colline, oui, une belle colline qui surplombait la mer, que je me suis apaisée. J’ai vu ces tâches noires se rapprocher, alors je n’ai pas hésité ; j’ai sauté. Je ne voulais pas disparaitre en fumée. Je ne voulais pas disparaitre aux yeux de ce monde ; seulement je ne savais pas le prix à payer pour cela. Il n’y a pas de raison à cette malédiction, pas de sens rationnelle. À mon réveil j’étais différente. Je possédai un don, une faculté que personne d’autre n’avait, que personne ne comprenait. J’étais en tout point la même, à cette différence près, différence de trop.

Ma famille, mes amis, ils m’ont rejeté comme une chose nuisible et pourri de l’intérieur, ils m’ont haï. Puis l'État ma retrouvée, j’ai été enfermée, longtemps retenue comme un animal de laboratoire. Puis un jour, pour la dernière fois de ma vie, j’ai aperçu le soleil, puis le noir… le froid. Puis plus rien.

Il ne vous reste qu'une chose à faire, fuir ou lutter. Le pensionnat Okayo vous offre un avenir, à vous d'en écrire la fin.



Lien : http://okayo.forumactif.com/forum.htm

_________________
Just me, a dream...

J'ai rêvé d'un champ de blés, coloré, il s'étendait à des kilomètres, si bien qu'il était impossible d'en distinguer la fin. Mais peut être n'y avait-il pas de fin.... Ni à ce paysage, ni à ce rêve. Un allé, sans retour.

End
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Okayo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Institution :: • Hors-jeu • :: Publicité.-
Sauter vers: